meilleure architecte restaurant à Paris
Comment rénover un restaurant : 4 idées pour tous les budgets !
juillet 25, 2023
Digidom
Domiciliation du siège : ce qu’il faut savoir
octobre 5, 2023

Comment devenir coffreur bancheur ?

Coffreur bancheur

Le métier de coffreur bancheur est un poste clé dans le domaine de la construction, notamment dans la réalisation de structures en béton armé. Ce professionnel intervient à différentes étapes du chantier, depuis la préparation des moules jusqu’à la manipulation des banches pour couler le béton. Vous êtes intéressé par ce métier et vous souhaitez savoir comment devenir coffreur bancheur ? Cet article vous guidera à travers les formations, les qualifications requises et les débouchés professionnels.

Les débouchés professionnels et le salaire du coffreur bancheur

Le métier de coffreur bancheur offre de nombreuses opportunités d’emploi dans le secteur du BTP. Il s’agit concrètement des entreprises de construction, de travaux publics ou d’organismes publics. Dans le processus de recherche de débouchés en ligne, vous pourriez trouver des liens avec la mention « coffreur bancheur offre d’emploi FAYAT Bâtiment« . Pour information, sachez que le métier peut également s’exercer en tant qu’artisan indépendant, après quelques années d’expérience. En termes de rémunération, le salaire de cet expert débutant se situe entre 1 500 et 1 800 euros bruts par mois, selon la région et la taille de l’entreprise. Avec de l’expérience, il est possible d’évoluer vers des postes à responsabilités tels que chef d’équipe, conducteur de travaux ou encore formateur.

Les formations pour devenir coffreur bancheur

Il est possible de s’orienter vers le métier de coffreur bancheur dès la fin de la classe de 3ème. Pour ce faire, il est conseillé de passer un Bac Pro TP ou un Cap Constructeur en Canalisations des Travaux Publics. Pour les personnes sans diplôme, il existe également des formations qualifiantes accessibles dès l’âge de 16 ans. De plus, il y a des dispositifs d’apprentissage qui permettent d’acquérir une expérience professionnelle tout en suivant une formation théorique.

Pour ceux qui souhaitent changer de carrière et se lancer dans le métier de coffreur bancheur, il est possible de se former grâce à des dispositifs de reconversion professionnelle. Il s’agit concrètement du Congé Individuel de Formation (CIF) ou le Compte Personnel de Formation (CPF). Ces dispositifs permettent aux salariés de financer leur formation et de suivre un parcours adapté à leur niveau de qualification et à leurs besoins. Pour intégrer cette profession, plusieurs parcours de formation sont possibles.

  • Bac Pro Travaux Publics (TP) ;
  • BP Construction Maçonnerie  ;
  • Cap Constructeur en Canalisations des Travaux Publics ;
  • Cap Constructeur de Routes ;
  • Titre professionnel Coffreur bancheur, etc.

Les compétences requises pour exercer le métier

Pour devenir coffreur bancheur, il est essentiel de maîtriser certaines compétences techniques et transversales. Parmi les prérequis, il y a la maîtrise des techniques de coffrage et de ferraillage. Dans la pratique, ce professionnel doit être capable de réaliser des moules en bois ou en métal pour couler le béton. Il doit aussi savoir mettre en place les armatures en acier qui renforceront la structure. Ce professionnel doit aussi connaître les caractéristiques du béton armé et les règles de sécurité à respecter sur le chantier. En plus de ces acquis, un coffreur bancheur doit avoir le sens de l’organisation et de l’autonomie. Il doit être capable de planifier son travail et de s’adapter aux contraintes du chantier (délais, conditions climatiques). Enfin, l’exercice de ce métier nécessite une bonne communication avec les autres corps de métier présents sur le chantier (maçons, grutiers, chefs d’équipe).

EMI
EMI